thoracotomie

petite encyclopédie de l'urgence

Plaies du membre inférieur : plaies de la cuisse

plaie laceration cuisse

plaie étendue de la face interne de la cuisse sans perte de substance cutanée

Les plaies du membre inférieur sont peu fréquentes en traumatologie tout venant. En pathologique accidentelle domestique, elles sont exceptionnelles, en pathologie du travail elles le deviennent aussi par renforcement des mesures de protection des travailleurs.En pathologie de la route, elles ne sont pas isolées et sont donc secondaires au reste du polytraumatisme. En temps de guerre, certaines lésions fémorales spécifiques peuvent se voir tout comme en criminologie, mais le patient décède souvent avant l’arrivée au poste de secours.

Anatomiquement rien ne distingue la région de la cuisse d’un autre segment de membre sur le plan du risque traumatique, sauf par la sous-région du trigone fémoral (ancien triangel de Scarpa). C’est ce qui fait son risque électif, et toute lésion à ce niveau est encore grevée d’une forte mortalité. On étudiera pas ici les plaies du genou, qui sont toujours des plaies articulaires jusqu’à preuve du contraire, ni les plaies de la région ischiatique qui rentrent dans le cadre complexe des plaies périnéo-pelvi-fessières.

Une plaie des 2/3 inférieurs de la cuisse n’offre pas de particularités de prise en charge par rapport à une plaie des membres. Si la présence de fracture ouverte à ce niveau est assez rare, vu l’abondance des parties molles, on peut être confronté cependant à des pertes de substances étendues, par avulsion cutanée. Le traitement, après désinfection, hémostase et parage des zones dévitalisées, pourra faire appel à une plastie de recouvrement en cas de perte limitée, ou une greffe prélevée sur un autre site si la plaie reste étendue.
Les plaies profondes par arme blanche plantée en coup « d’estoc » et les plaies par projectile risquent quand même l’atteinte de l’artère fémorale vers l’intérieur, et de l’artère ischiatique à l’arrière de la cuisse (même si celle-ci est profondément enfouie contre le femur).

Les plaies du 1/3 supérieurs, du triangle de Scarpa sont les plus redoutables. Un exemple existe encore en accidents de la vie quotidienne, sous forme de contusion sans plaie, par le guidon de vélo, lors d’une chute, le cycliste étant projeté vers l’avant. Il peut y avoir des lésions de l’artère fémorale sous forme de rupture sous-cutanée partielle, complète, ou d’attrition sans plaie artérielle avec interruption du flux sanguin fémoral (toute plaie de l’artère fémorale condamne à brève échéance l’irrigation du membre inférieur puisque c’est elle qui donnera les artères tibiales et péronière).

Mais ce sont surtout les plaies par arme blanche, accidentelles du travailleur (classique accident ou suicide chez les bouchers) ou criminelles, et les plaies par projectile (c’est une zone mal protégée chez le combattant et préférentielle pour les snipers), qu’il faut craindre.
Si par chance la plaie est limitée, ou qu’un hématome fait une compression interne pour ralentir le saignement, le blessé doit être évacué immédiatement avec souvent la nécessité d’une compression manuelle dans la plaie des vaisseaux fémoraux pour être acheminé au bloc opératoire d’urgence.
En cas de plaie sans syndrôme hémorragique et avec état circulatoire stable, il faut faire un bilan complet avec une artériographie pour éliminer une lésion profonde.

Ajoutons à ceci que toute plaie des membres inférieurs est plus « sale » potentiellement que toute autre plaie des membres (risque de contamination septique par la flore périnéale), et que l’immobilisation même relative qui sera nécessaire à la guérison fera courir le risque de thrombose veineuse profonde.
L’accident d’embolie gazeuse par irruption d’air dans une plaie de la veine fémorale est théoriquement possible mais soit fatal soit au second plan devant une hémorragie massive.

Sources et références à consulter :

Voir aussi dans Plaies :

Plaie superficielle

Plaie de la région cervicale superficielle

Plaie du thorax par arme blanche

Plaie de l’abdomen par arme blanche

Epanchement de Morel Lavallée

Publicités

Quelque chose à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s