thoracotomie

petite encyclopédie de l'urgence

Fractures de la tête radiale et du col du radius

fracture tete radiale

examen d’un traumatisme du coude, palpation de la tête radiale, test de la pronation

L’extrémité supérieure du radius est articulée avec le condyle de l’humérus (surface sphérique creuse – sphère) mais également avec une surface articulaire latérale du cubitus. La première articulation participe à la flexion du coude, tandis que la seconde intervient dans la pronosupination (mouvement des «marionnettes»),  mouvement qui permet de tourner les mains vers le ciel (supination) ou au contraire de ramener les paumes vers le sol (pronation). C’est une rotation du radius autour du cubitus, cette rotation étant flagrante à l’articulation du poignet, mais elle existe tout autant au coude.
L’atteinte de la tête radiale va donc gêner ces mouvements.
La tête du radius a la forme d’un cylindre peu haut, ressemblant à la limite à une rondelle. Le col du radius est la portion comprise entre la tête et la diaphyse radiale, c’est en gros la tubérosité bicipitale du radius qui définit cette limite.

Les fractures peuvent donc être pleinement articulaires en touchant la tête, ou extra-articulaires atteignant le col du radius, ou bien les deux.
La plupart des fractures surviennent au cours d’une chute avec réception sur la main, l’avant-bras en supination. 30 % de ces fractures se voient au cours de traumatismes du coude associant plusieurs lésions, au premier rang desquelles, les luxations du coude. On voit aussi des fractures du processus coronoïde du cubitus.
Une association particulière qui s’appelle fracture d’Essex Lopresti combine une fracture de la tête radiale et une luxation de l’articulation radio-cubitale inférieure. Entre les deux fractures il y a une rupture de la membrane interosseuse entre le radius et le cubitus.

Diagnostic

Cliniquement les signes ne sont pas toujours très importants. La douleur est d’intensité variable. Physiquement il y a peu de modifications, quasiment pas de déformation sauf en cas de fracture très déplacée. La palpation cherchera à préciser les points douloureux compatibles avec une atteinte de la tête radiale. Il faut réaliser des mouvements de flexion/extension mais surtout de pronation/supination pour redéclencher une douleur, constater une limitation d’amplitude fonctionnelle.

Il existe une classification de Mason en 3 regroupements : type 1 fracture non déplacée, type 2 fracture partielle articulaire ou léger déplacement, type 3 articulaire complète ou comminutive.

La radiographie retrouve bien le trait de fracture en cas de fracture franche, plus difficilement s’il y a un effet de tassement au col du radius. Parfois il faut plusieurs incidences pour « tourner » autour de la tête radiale pour voir le trait, et parfois seul un signe indirect est visible témoignant de l’hémarthrose avec déplacement des lignes graisseuses à la face antérieure de l’articulation.

Elles se voient fréquemment chez l’enfant, il y a souvent un tassement du col radial avec une bascule de la tête.

Il n’y a pas vraiment de diagnostic différentiel, c’est plutôt une fracture de la tête ou du col sur une première radiographie normale, étiquetée « entorse du coude » qui peut se révéler être une authentique fracture. La distinction avec les autres diagnostics est assez facile : fractures du cubitus/ulnaluxations du coudefractures de la palette humérale.

Traitement

Non déplacée, l’immobilisation peut se faire soit de manière fonctionnelle (écharpe et rééducation très rapide), soit par plâtre BABP pour 15 jours puis rééducation. Dans ces cas on peut se permettre une mobilisation rapide, car la fracture consolide bien en général.

En cas de fracture déplacée ou de comminution importante, le traitement sera chirurgical. par ostéosynthèse et dans quelques cas résection voire prothèse de tête radiale.

Chez l’enfant, on peut choisir un traitement orthopédique par immobilisation BABP 3 semaines, mais en cas de déplacement il faut prendre un avis chirurgical.

Références

Saragaglia D, Fractures du coude de l’adulte, Traumatologie à l’usage de l’urgentiste, Sauramps medical

Meyer F, Upper extremity and hand injury, Trauma Moore Feliciano Mattox, McGraw Hill editions

Greenberg M, Radial head fracture, Greenberg’s text atlas of emergency medicine, Lippincott Williams & Wilkins editions

Radiopaedia – Radial head fracture

Publicités

Quelque chose à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s