thoracotomie

petite encyclopédie de l'urgence

Pamplemousse et interactions medicamenteuses

pamplemousse interaction medicament

Oh mon Dieu ! De la couleur sur thoracotomie ! (j’ai d’ailleurs peut être un peu forcé le trait par rapport à la photographie de départ en rendant l’image encore plus sanguine).
Cette fois, le quizz ne porte pas sur un cas clinique mais sur une notion médicale.
A quoi vous fait penser cette image, du point de vue médical ?
Il y a 2 idées qu’on peut développer, la première est assez classique, la seconde de découverte plus récente.
(Vous pouvez cliquer pour voir l’image en plus grand, mais ça ne vous donnera pas plus d’indice)

-

La réponse :

Sous l’expression « à quoi vous fait penser cette image » certains ont visiblement pensé à donner une comparaison médicale, et beaucoup ont donc comparé avec des structures histologiques. Ce que je voulais en mettant une image de pamplemousse, c’était plutôt faire surgir 2 idées d’utilisation ou prudence de cet agrume en pratique.
Il y a d’ailleurs une confusion dans le nom pamplemousse qui en France la plupart du temps désigne en fait un pomélo, qui est le fruit d’un hybride entre un pamplemoussier et un oranger doux. En anglais on l’appelle grapefruit. Alors que le pamplemousse botanique à proprement parler n’a pas du tout le même aspect (chinese grapefruit). Les produits commerciaux surfent encore plus sur cette confusion.

De façon surprenante, personne n’a trouvé la 1ère notion toute simple « historique » à laquelle je pensais qu’une image d’agrumes allait faire penser : acide ascorbique alias vitamine C et sa carence, le scorbut. Souvenons nous qu’après avoir constaté des cas de scorbut chez les marins, la marine anglais finit au XVIIIème siècle par doter ses équipages de rations enrichies en oranges et citrons (et d’autres aliments riches en vitamine C) pour endiguer cette maladie. Même s’il est probable que son goût amer l’ait écarté pendant longtemps de la consommation auprès du grand public.

La 2de notion que certains ont donc trouvé puisqu’on en a parlé récemment, est le risque d’interactions médicamenteuses avec le pamplemousse et peut être plus encore avec les jus de pamplemousse.
Nous avions donc notion d’interactions, plutôt sur la base de baisse d’efficacité de certains médicaments ou de difficultés d’équilibre de certains médicaments à index thérapeutique étroit type anticoagulants antivitamines K.
Il semblerait que ces notions n’aient pu être réellement prouvées ou interviendraient pour des consommations très importantes de produits à base de pamplemousse.

Ce qui est apparu plus récemment, c’est que certains médicaments risquaient, au contact du pamplemousse de voir leurs effets indésirables devenir plus fréquents et surtout plus graves. Le mécanisme est une interaction entre des furocoumarines ou furanocoumarines (dont le psoralène) contenues dans l’agrume avec une enzyme CYP3A4 appartenant au groupe du cytochrome P450 engendrant une augmentation de l’absorption intestinale du médicament, équivalent à un surdosage. C’est le cas pour médicaments anticholesterol comme les statines (simvastatine et atorvastatine) avec un risque de lésion musculaire en rhabdomyolyse, et des immunosuppresseurs (ciclosporine, tacrolimus, docétaxel) avec un risque d’insuffisance rénale. Mais d’autres médicaments cardiaques (dronédarone, ivabradine) et psychotropes (sertraline) sont concernés aussi.

D’autres agrumes seraient susceptibles de produire le même genre d’interactions, notamment certaines oranges utilisées en confitures et marmelades mais pas les citrons ou les oranges « classiques ».

Les communications sur le sujet ne sont pas malheureusement pas très claires. L’ANSM qui a remplacé l’AFFSAPS semble recommander la prudence pour les molécules précédemment citées, mais Prescrire et les communications nord-américaines sont plus alarmistes avec une liste de 85 médicaments à interactions potentielles.

-

Références

Drugs that interact with grapefruit on the rise

ANSM – interaction pamplemousse et médicaments point d’information

Prescrire – pamplemousse : interactions avec de nombreux médicaments

Medscape : Interaction checker pour rechercher les interactions entre substances et pamplemousse

Pamplemousse et pomélo sur Wikipedia

-

About these ads

7 commentaires sur “Pamplemousse et interactions medicamenteuses

  1. Plume & scalpel
    décembre 5, 2012

    Moi ça me fait penser aux interactions médicamenteuses liées à l’ inhibition du cytochrome P450 par le jus de pamplemousse.

    Mais il me semble que le pamplemousse fruit n’est pas autant pourvoyeur de ces interactions que le jus. Je l’avais lu quelque part mais je n’arrive plus à retrouver la référence :)

  2. docdermato
    décembre 5, 2012

    Le pamplemousse et le cytochrome P450, on en a parlé dans les médias cette semaine, mais ce n’est pas nouveau et cela serait trop simple…
    Je pense plus à une image de microscopie électronique en 3D, et la première image qui me vient à l’esprit c’est une cellule myocardique, mais bon, c’est bien parce qu’il faut faire une proposition, parce qu’honnêtement, à part un pomelo avec une petite cuillère …je ne vois pas!

  3. Ezrine
    décembre 5, 2012

    Un endothélium !
    Ou de l’épiderme mais il n’y aurait pas de noyaux dans les cellules …

    • thoracotomie
      décembre 5, 2012

      Plusieurs personnes m’ont parlé d’histologie mais la cuillère ?

  4. Yo
    décembre 7, 2012

    Moralité…Buvez de l’eau…Ou du bourbon.

  5. chantal
    décembre 8, 2012

    Cette image m’a fait penser à une pamplemousse (ou grapefruit, qui sont ici probablement utilisé à tort comme synonyme) ou une orange sanguine. Mais bon, mon cerveau me sert à être un mulet et non un puits de science.

    Bonne journée

  6. Miette
    janvier 4, 2013

    Oh! C’est marrant puisque justement hier soir, alors que je découvrais l’existence du pamplemousse blanc, je l’ai googolisé et je suis tombée sur plein d’articles qui parlaient des interactions médicamenteuses de ce pamplemousse là, spécifiquement. Il augmenterait les effets des opiacés et de certains benzodiazépines!

Quelque chose à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le décembre 5, 2012 par dans Toxicologie, toxiques végétaux, et est taguée , , , , .

Health on the net

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.