thoracotomie

petite encyclopédie de l'urgence

Heinrich Quincke

Heinrich Quincke qui donna son nom à l'angioedème allergique

Heinrich Quincke qui donna son nom à l’angioedème allergique

De Quincke je ne sais que peu de choses, je ne savais même pas qu’il était allemand. Je me suis posé la question, en réétudiant les angioedèmes, de savoir quelle tête avait Quincke (pas de mauvais jeux de mots avec le fait que ces oedèmes déforment passablement le visage).

Donc Quincke est allemand, il est né le 26 août 1842 à Francfort-sur-l’Oder. Il est le frère de George Hermann Quincke, médecin et physicien et a priori leur père était médecin aussi. Il obtient son doctorat en 1863 à Berlin. Il y travaille (ainsi qu’à Vienne) où il est l’assistant du célèbre chirurgien Wilms. Il obtient une chaire en médecine à Berne puis à Kiel où il restera jusqu’en 1908. Il se retire alors à Francfort pour poursuivre ses études sur la neurologie. Il meurt le 19 mai 1922.

Sa biographie le décrit comme médecin interniste et chirurgien. C’était le bon temps où on pouvait faire 36 disciplines médicales en même temps, personne n’y voyait aucun souci. Je ne suis pas sûr que tout le monde était forcément bon dans tous les domaines. Mais vu qu’il n’y avait encore ni pénicilline ni sulfamides … On ne rapporte pas en tous cas de grands travaux en chirurgie de sa part, mais en allergologie, beaucoup en neurologie, et en pneumologie.

En 1882, il fait une des premières descriptions de l’angioedème allergique, qui portera son nom. Il n’est évidemment pas le premier à en avoir observé un, j’imagine, et il n’a certainement pas pu décrire le circuit physiopathologique précis l’histamine (bien qu’il existe aussi des angioedèmes à bradykinine, mais nous en parlerons un prochain jour). Je n’ai pas notion qu’il l’ait décrit suite à un allergène précis : médicament, aliment, piqûres d’hyménoptères, …

C’est aussi un des pionniers de la ponction lombaire, qu’on appelle parfois ponction de Quincke (même si je ne l’ai jamais entendu appeler comme ça). Il semblerait que ce soit Walter Essex Wynter qui ait réalisé la première ponction lombaire en Angleterre et Quincke la première rachianesthésie. August Karl Bier réalisera la première intervention chirurgicale sous rachianesthésie. Il a aussi décrit l’hypertension intracrânienne idiopathique qu’il dénomme méningite séreuse (au décours d’une PL qui a mal tourné ?).

Le signe de Quincke ou pulsations de Quincke est un signe d’insuffisance aortique très avancé, sous forme de blanchiment/recoloration au niveau de l’ongle, sur plusieurs doigts, en fonction des battements du coeur. Il peut aussi se voir en cas de dilatation artériolaire focale (cf la vidéo du NEJM au décours d’un érythème après piqûre d’insecte).

Références

Quincke sur Wikipedia

Quincke sur Medarus

Un autre portrait de Quincke

Whonamedit, Quincke

Medicalorama

Quincke’s pulse A blinking kneeImages in clinical medicine, NEJM

recherche Pubmed (mais que des abstracts)

Médias

About these ads

Quelque chose à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Health on the net

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.