thoracotomie

petite encyclopédie de l'urgence

Je ne suis pas bien portant (Gaston Ouvrard)

gaston ouvrard

Gaston Ouvrard est né le 10 mars 1890 à Bergerac. C’est un chanteur comique français, célèbre notamment pour sa diction et la chanson « Je ne suis pas bien portant ». Il chante dans le style comique troupier inventé par Eloi Ouvrard son père. Ce style lancé en 1877 va progressivement passer de mode, mais Gaston Ouvrard va le repopulariser à partir de des années 20. Ouvrard a été soldat pendant la 1ère guerre mondiale, et a été blessé 2 fois.

« Je ne suis pas bien portant » sortira en 1934. Il apparaitra nettement moins après la 2ème guerre, malgré quelques apparitions télévisuelles après les années 60 et 70. Il chante à l’Olympia en 1970 en première partie du spectacle de Jacques Martin, et du début sur scène de Michel Sardou.

Il s’éteint à 91 ans le 26 novembre 1981 à Caussade.

Paroles: Géo Koger, musique: Vincent Scotto, Gaston Ouvrard, 1934 :

Depuis que je suis militaire,
Ce n’est pas rigolo. Entre nous,
Je suis d’une santé précaire,
Et je me fais un mauvais sang fou,
J’ai beau vouloir me remonter
Je souffre de tous les côtés.

J’ai la rate
Qui se dilate,
J’ai le foie
Qu’est pas droit,
J’ai le ventre
Qui se rentre
J’ai le pylore
Qui se colore
J’ai le gosier
Anémié,
L’estomac
Bien trop bas
Et les côtes
Bien trop hautes
J’ai les hanches
Qui se démanchent
L’épigastre
Qui s’encastre
L’abdomen Qui se démène
Le thorax
Qui se désaxe
La poitrine
Qui se débine
Les épaules
Qui se frôlent
J’ai les reins
Bien trop fins
Les boyaux
Bien trop gros
J’ai le sternum
Qui se dégomme
Et le sacrum
C’est tout comme
J’ai le nombril
Tout en vrille
Et le coccyx
Qui se dévisse

Ah! Bon Dieu! que c’est embêtant
D’être toujours patraque,
Ah Bon Dieu! que c’est embêtant
Je ne suis pas bien portant.

Afin de guérir au plus vite,
Un matin tout dernièrement
Je suis allé à la visite
Voir le major du régiment.
D’où souffrez-vous? qu’il m’a demandé.
C’est bien simple que j’y ai répliqué.

J’ai la rate
Qui se dilate,
J’ai le foie
Qu’est pas droit,
Et puis j’ai
Ajouté
Voyez-vous
Ce n’est pas tout
J’ai les genoux
Qui sont mous
J’ai le fémur
Qu’est trop dur
J’ai les cuisses
Qui se raidissent
Les guibolles
Qui flageolent
J’ai les chevilles
Qui se tortillent
Les rotules
Qui ondulent
Les tibias
Raplaplas
Les mollets
Trop épais
Les orteils
Pas pareils
J’ai le coeur
En largeur
Les poumons
Tout en long
L’occiput
Qui chahute
J’ai les coudes
Qui se dessoudent
J’ai les seins
Sous le bassin
Et le bassin
Qu’est pas sain

Ah! Bon Dieu! que c’est embêtant
D’être toujours patraque,
Ah Bon Dieu! que c’est embêtant
Je ne suis pas bien portant.

Avec une charmante demoiselle
Je devais me marier par amour.
Mais un soir comme j’étais près d’elle,
En train de lui faire la cour,
Me voyant troublé, elle me dit:
– Qu’avez vous? moi je lui répondis:

J’ai la rate
Qui se dilate,
J’ai le foie
Qu’est pas droit,
J’ai le ventre
Qui se rentre
J’ai le pylore
Qui se colore
J’ai le gosier
Anémié,
L’estomac
Bien trop bas
Et les côtes
Bien trop hautes
J’ai les hanches
Qui se démanchent
L’épigastre
Qui s’encastre
L’abdomen
Qui se démène
Le thorax
Qui se désaxe
La poitrine
Qui se débine
Les épaules
Qui se frôlent
J’ai les reins
Bien trop fins
Les boyaux
Bien trop gros
J’ai le sternum
Qui se dégomme
Et le sacrum
C’est tout comme
J’ai le nombril
Tout en vrille
Et le coccyx
Qui se dévisse
Et puis j’ai
Ajouté
Voyez-vous
Ce n’est pas tout
J’ai les genoux
Qui sont mous
J’ai le fémur
Qu’est trop dur
J’ai les cuisses
Qui se raidissent
Les guibolles
Qui flageolent
J’ai les chevilles
Qui se tortillent
Les rotules
Qui ondulent
Les tibias
Raplaplas
Les mollets
Trop épais
Les orteils
Pas pareils
J’ai le coeur
En largeur
Les poumons
Tout en long
L’occiput
Qui chahute
J’ai les coudes
Qui se dessoudent
J’ai les seins
Sous le bassin
Et le bassin
Qu’est pas sain
En plus de ça
Je vous le cache pas
J’ai aussi
Quel souci!
La luette
Trop fluette
L’oesophage
Qui surnage
Les gencives
Qui dérivent
J’ai le palais
Qu’est pas laid
Mais les dents
C’est navrant
J’ai les petites
Qui s’irritent
Et les grosses
Qui se déchaussent
Les canines
Se ratatinent
Les molaires
Se font la paire
Dans les yeux
C’est pas mieux
J’ai le droit
Qu’est pas droit
Et le gauche
Qu’est bien moche
J’ai les cils
Qui se défilent
Les sourcils
Qui s’épilent
J’ai le menton
Qu’est trop long
Les artères
Trop pépères
J’ai le nez
Tout bouché
Le trou du cou
Qui se découd
Et du coup
Voyez-vous
Je suis gêné
Pour parler
C’est vexant
Car maintenant
Je suis forcé
De m’arrêter.

Ah! Bon Dieu! que c’est embêtant
D’être toujours patraque,
Ah Bon Dieu! que c’est embêtant
Je ne suis pas bien portant.

-

Sources :

Gaston Ouvrard, sur Wikipedia

comique troupier sur Wikipedia

Ouvrard, père et fils

-

About these ads

Un commentaire sur “Je ne suis pas bien portant (Gaston Ouvrard)

  1. Chantal
    août 16, 2012

    J’adore cette chanson! enfin pouvoir lire le texte – ozf! Car en chantant, j’ai parfois du mal à suivra tant ca défille. Au fond, à se demander si ce n’est üas une hymne à l’hyponchondrie?!

    Bonne journée

Quelque chose à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le août 13, 2012 par dans Art Cinéma Musique, Musique, et est taguée , , , .

Health on the net

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.